L’ARCANE SANS NOM ET SA DEFINITION

L’Arcane sans nom en scène

Pose la carte devant toi et observe cette image. Regarde bien chaque détail, l’Arcane sans nom, sa posture, les accessoires, que se passe-t-il ?

L’Arcane sans Nom porte les chiffres romains XIII suivre le lien

Image imposante d’un personnage décharné, dont on voit le squelette couleur chair

Son crâne est très strié de noir. Sa face ressemble à un masque.

Tu peux voir très nettement sa colonne vertébrale : elle ressemble à un assemblage d’épis de blé.

A la base de la colonne vertébrale, un gros noyau paraît démesuré à cet emplacement.

Sa jambe gauche n’a pas de pied ; celui-ci est coupé et repose plus loin sur la terre noire.

Sa main gauche est appuyée sur le haut de la faux.

Sa main droite tient la faux qui est striée de traits noirs.

La lame de la faux présente une lame acérée de couleur très rouge.

On peut sentir la fertilité de la terre bien noire recouverte de têtes coupées, mains coupées, pied coupé.

On voit, sur le sol, des herbes jaunes et des herbes bleues.

Archétype de l’Arcane sans Nom :

Celui de la transformation et de la mort pour la renaissance.

Définition de l’Arcane sans Nom :

symbolisme des couleurs

L’Image décharnée du personnage symbolise le dépouillement total par lequel doit passer l’Arcane sans Nom

Cette transformation exige que l’on se mette complètement à nu afin de changer quelque chose en soi et dans sa vie.

L’Arcane sans Nom dit « coupez »:

Toutes ces têtes coupées, le pied et les mains, représentent tous les personnages qui nous habitent, les différents rôles que l’on doit jouer dans sa vie.

Le fait que ces parties du corps soient coupées expliquent que l’arcane sans nom ne doit pas s’identifier à tous ces différents rôles assumés au cours de la vie (époux, épouse, professionnel, mère, père, etc…).

Le pied coupé est orienté dans une direction opposée à celle de la posture de la XIII, signe que L’Arcane sans Nom doit changer de direction, voire de fonctionnement.

Cela conforte chacun de nous dans l’idée que l’on ne doit pas s’identifier à un personnage.

On doit chercher sa véritable identité, sa vraie nature.

La colonne vertébrale de L’Arcane sans nom :

Les épis de blé font référence à la richesse comme « le blé », « l’oseille ».

Ces épis sont le reflet de la jeunesse, la renaissance. On gagne toujours à renaître de ses cendres.

Le grand nettoyage :

La terre noire représente la terre profonde en nous, le terreau intérieur.

L’Arcane sans Nom nous demande de faire Le grand nettoyage, de prendre l’essentiel du passé, de faire le tri pour savoir quoi utiliser.

Le squelette a un masque, cela fait référence à Carnaval, au printemps quand la nature renaît. Comme la nature, L’Arcane sans Nom nous demande de faire peau neuve.

La faux rouge coupe, oui, avec amour (rouge) et conscience et non dans la colère, non dans la tristesse.

Il faut lâcher le vieux pour le nouveau, le neuf.

L’Arcane sans Nom n’est pas la Mort :

Cet Arcane rappelle qu’il a la capacité de couper, nettoyer, changer. La lame XIII nous enseigne que la mort  est un changement d’un état à un autre, plus évolué.

Cette lame nous invite à considérer le changement comme indispensable à l’évolution de l’âme

En accueillant le changement, la transformation dans sa vie, on favorise la régénération de ses cellules, et on se donne une chance de réaliser ce que l’on n’a pu réussir avant le changement.

Le noyau de de L’Arcane sans Nom :

Ce noyau, comme un gros bulbe représente le centre de gravité, la vitalité, le centre de la matérialité, les bases de la vie.

Interprétation :

Santé :

  • avec l’Arcane sans Nom qui se décharne pour se dépouiller, existe le risque de problèmes de peau et d’ossature.

Matériel :

  • les changements importants et nets jalonnent sa vie.

Personnalité :

  • Capacité de changer, de transformer en soi ce qui ne va plus.
  • personnalité tranchante, vive
  • capacité d’adaptabilité, de remise en question.

Professionnel :

  • Peut changer radicalement de travail, de métier, de mode de vie.

Spirituel :

  • Acceptation de la mort physique comme étant un moyen de permettre à l’âme de passer sur un autre plan de conscience.

Psychologique : 

  • ressentis très fort, voire violents car le corps et l’âme sont intimement en lien et les souffrances de l’une ou l’autre des parties se vivent simultanément.

Conseil et coaching :

  • Oseras-tu briser les chaînes qui te retiennent ?
  • Auras-tu la volonté de transformer ta vie ?
  • Pourras-tu mettre bas les masques et trouver en toi l’essentiel, l’essence du ciel ?